Joyeux 20ème anniversaire au ver Internet! Historique et perspectives

Ce week-end a marqué le 20e anniversaire du premier ver qui s’est propagé sur Internet. Bien que de nombreuses années ont passé et quelques technologies ont changé, les vers sont encore capables de faire des ravages. Aujourd’hui, les dommages causés par les vers sont beaucoup moins visible et beaucoup moins médiatisée mais beaucoup plus difficiles à réparer que dans le passé.

virus_trojan_worm

Le 2 Novembre, 1988 Robert Tappan Morris a lancé officiellement un programme visant à compter le nombre de systèmes sur internet. Il a été conçu pour se propager à travers les systèmes Unix, en exploitant plusieurs vulnérabilités, y compris des vices de conception dans l’authentification des r-services (rlogin, rsh, et rexec), l’archaïque fonctionnalité de débogage a distance de Sendmail, et un débordement de tampon dans le démon finger.

En raison d’une faille dans son design, le ver à provoquer le ralentissement des machines ciblées. M. Morris a été capturé, jugé coupable, et condamné à une peine de probation et des services communautaires.

Qui pourrait oublier les classiques comme Melissa et I Love You, les virus qui ont attaqué des logiciels basée Windows, ainsi que Code Red et SQL Slammer pour Windows Server. Ces vers ont été créées pour la seul raison de pouvoir être créés. Leur existence ne servait à rien, a part le fait d’exister. Les dommages causés par la charge qu’ils ont créée sur les réseaux leur ont value les grands titres des journaux et de la télévision.

Aujourd’hui, les vers, cependant, ne ressentent pas besoin de se faire connaître, et leurs auteurs ne veulent pas être visibles. Les auteurs veulent des vers qui font de l’argent .Les auteurs Moderne vont utiliser tout les mécanismes de transport sous-jacent disponible, évitant les systèmes d’exploitation et les langages de programmation utilisées par les pirates les plus orthodoxe.
Ils se propagent en utilisant des systèmes comme Facebook a travers des messages leurres, réorienter les utilisateurs légitimes par le biais de sites tels que Google jusqu’à ce que finalement ils atteignent un morceau de malware qui prétend être une vidéo, avec l’objectif final l’infection d’un autre ordinateur de bureau et de relancer le processus de l’infection. Même lorsque les messages ont été nettoyés à partir des serveurs, des dizaines de milliers de systèmes transmettent les journaux et les numéros de carte de crédit provenant d’utilisateurs qui ne se doutent de rien.

Il ya deux décennies, nous avions connu une contagion rare qui a laissé des milliers de serveurs compromis, et les administrateurs système inexpérimentés avec des heures supplémentaires pour assainir la situation dans ce qui est devenu un événement historique.

Aujourd’hui, nous constatons souvent que les contagions compromettent des millions de postes de travail ainsi que les utilisateurs qui sont totalement préparés à remédier à la situation, nous coûte normaux qui engendre la perte de fortune dues aux fraudes financières électroniques, et souvent rien de cela n’est publié.

En conséquence, l’utilisateur moyen se sent plus sûr parce que les titres des journaux et télévision ont disparu sans se rendre compte qu’ils sont bien plus en danger que par le passé.

Tagged : , , , , ,

Laisser un Commentaire